Durant le mois de janvier, nous avons été aux 4 coins de France, désormais nous quittons la France pour décoller au Maroc rencontrer Maimouna de la marque 2AS Fashion.

Elle vous livre ses expériences et son parcours dans cette interview …

 A qui avons nous l’honneur?

 Je suis Madame Bah Maimouna, de nationalité guinéenne ; je réside au Maroc depuis 5ans dans la ville de Rabat  avec mon mari et mes deux enfants.

 Quel est votre parcours?

Je suis titulaire d’un master en finance audit et contrôle de gestion. Depuis un peu plus d’une année, j’ai lancé 2 As Fashion, dans le souci de répondre à un besoin ; celui de faciliter et de diversifier les possibilités de porter le pagne africain.

Qu’est ce qui vous a permis de vous lancer dans ce projet d’entrepreneuriat ou de création ?

J’ai toujours été passionnée par l’art africain en général et les tissus africains en particulier, puisqu’ils sont créés dans une démarche purement artistique, lui conférant ainsi une grande richesse en motifs, en couleur et autres déclinaisons. Donc, cette idée de faire une marque à partir du tissu africain me trotte dans la tête depuis plusieurs années. En fait, je suis convaincu d’une chose,  le développement, la valorisation de l’art et de la culture  africaine ne peut se faire que par les Africains et nul autre. Un autre élément est que j’ai remarqué que les tissus africains sont très appréciés des occidentaux, mais qui ont du mal à les porter puisque nous avons une couture qui tient plus de nos modes vestimentaires traditionnels. Vous imaginer combien c’est difficile pour une étrangère de nouer le pagne africain par exemple. Je dirais donc que l’idée de lancer la marque 2AS Fashion vient d’une envie d’apporter quelque chose à la culture  africaine et de donner à tout le monde un moyen pratique et moderne de porter nos tissus.

Quels sont les avantages/complications de votre quotidien?

Pour moi être au Maroc est un avantage parce que, le Maroc fait la moyenne entre l’occident et l’Afrique. Ici, contrairement à l’Europe et aux Etats-Unis, on peut trouver des artisans, des producteurs locaux, avec lesquels on peut travailler plus facilement et à des coûts raisonnables. En ce qui concerne les complications, nous rencontrons des difficultés pendant la période de production à cause des grandes distances à parcourir dans les différentes villes du Maroc.

Comment pouvons nous vous suivre (réseaux sociaux,site web…)?

Bottes en forêt sacrée tissu de la Guinée Conakry

Nous avons  lancé une boutique e-commerce, accessible à l’adresse www.2asfashion.com. A partir de là, vos pouvez accéder à tous nos produits et faire vos achats en toute sécurité. Nous utilisons aussi les réseaux sociaux pour promouvoir la marque, tel que facebook et twitter.

Des conseils à donner pour ceux qui voudraient tenter l’entrepreneuriat ou autre projet professionnel ?

La première des choses pour un entrepreneur c’est de croire à son projet et en suite quelque soit les difficultés  ne jamais se décourager.

Avez-vous des futurs projets à partager en exclusivité?

Nous travaillons déjà sur les préparatifs du lancement de la prochaine collection de printemps qui vous réserve beaucoup de surprises. Un secret que j’ai toujours gardé est le lancement prochain d’un grand événement majeur au Maroc autour de la marque ; je ne vous en dis pas plus.

Et oui, c’est l’instant que vous attendez le moment WaxTime, que vous inspire pour vous le wax (le tissu africain)

Pour moi, le tissu africain il révèle toute la beauté et la générosité de l’Afrique.

Un petit message pour le blog « Le Monde du Wax » et ses lectrices/ lecteurs ?

J’aime et j’encourage ce que vous faites sur votre blog «  Le Monde du Wax » et j’invite vos lecteurs et lectrices à continuer à vous lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *