Le bogolan est un tissu teint suivant une technique utilisée au Mali, au Burkina Faso et en Guinée.

Bogolan  veut dire ‘fait d’argile’ en Bambara, la langue la plus répandue au Mali.

Le bogolan  est entièrement organique et ne contient aucune produit  nuisible pour l’environnement, se fait de feuilles séchées d’un certain arbre et l’écorce d’un autre arbre comme teinture.

C’est le textile de l’Afrique de l’Ouest par excellence. Fabriqué dans une grande partie de l’Afrique sub-saharienne occidentale, bien que  particulièrement  associé avec le Mali et surtout le fleuve Niger.

Le textile se prépare traditionnellement en emploient des bandes étroites de coton, tisses sur des métiers de tissage villageois qui produit des bandes d’environ 15 cm. Celles-ci sont cousues une a l’autre afin de produire un tissu assez large pour faire des vêtements etc.

Ce textile de base sur laquelle le dessin se produira sera d’abord teint d’une rouge ou d’une jaune. Une fois teinte, le tissu est prêt à recevoir l’argile qui sera  normalement appliqué avec une brosse à dents.

L’argile vient des fleuves Niger ou Bani et par un processus fascinant d’oxydation  il réagit avec les teintures  naturelles en produisant un noir très riche une fois qu’il a été séché et finalement lavé. Cette procédure se fait aussi traditionnellement sur les bordes des fleuves Niger et Bani, on l’on étale les bogolans dans le soleil pour sécher.

Défilé – Oscar de La Rente 2012

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *