En ces beaux jours d’été, je vous embarque à la découverte de la Maison MIXMELÔ, une marque de prêt à porter féminin qui allie éthique et ethnique, une belle identité de marque que je vous invite à découvrir le temps de cette Interview WaxTime.

Comme une nouvelle Interview WaxTime n’arrive pas seule, je vous offre une réduction de 15% sur toute la boutique en ligne à l’exception de la nouvelle collection d’été avec le code promo glissé à la fin de cet article. Bonne lecture !

Bonjour Fatimata, pour ceux et celles qui ne te connaissent pas encore, peux tu te présenter en quelques mots ?

Citoyenne du monde, mariée et maman de 2 enfants. Fondatrice d’une marque de prêt-à-porter féminin, depuis un an.

Résolument optimiste, joyeuse, j’ai pris la décision de repenser ma vie, et de donner un sens aux choses que je réalise, et surtout de faire du bien autour de moi

Quel a été ton parcours avant de créer ta marque Mixmelô ?

J’ai un parcours très classique. Après le bac, j’ai intégré une école de commerce à Paris, puis démarré dans un grand groupe hôtelier dès la sortie de l’école, j’avais 24 ans. J’ai occupé principalement des postes dans les directions commerciales et marketing. En 2014, soit 10 ans après je décide de quitter le groupe pour des raisons familiales, et prends la direction commerciale et marketing de l’Abbaye Royale de Fontevraud – si vous savez ce que c’est, je dis bravo 😉

Non, plus sérieusement, c’est le plus grand ensemble monastique en Europe, d’abord monastère qui a accueilli des nonnes – les féministes d’époques : une Abbaye dont les femmes étaient Cheffes – des Abbesses. Puis ensuite devenue prison jusque dans les années 80. C’est une propriété de l’Etat, laissée en gestion à la Région Pays de Loire.

C’est aujourd’hui un ensemble touristique et culturel, qui se visite et se vite – un hôtel 4 étoiles, et un restaurant étoilé y sont abrités. Donc le challenge était intéressant. Vous avez compris, j’y ai encore un fort attachement.

Trois années après, j’ai décidé de partir et de créer Maison Mixmelô.

Quel a été le déclic à vous lancer dans cette belle aventure qui est l’entreprenariat ?

Il n’y a pas eu un seul déclic, mais une succession de plusieurs situations.

Depuis que j’ai eu mon premier enfant, je commençais déjà à me poser des questions quant à mon avenir dans l’hôtellerie, un métier passionnant pour des passionnés – et je suis passionnée. Je me demandais sur le sens de ma vie, et comment je peux aider mon pays.

Puis, vient la transformation de ma silhouette, je passe du 36 au 42 avec l’arrivée de mes enfants. Non pas que cela soit un problème – bon ça été difficile à accepter au début – mais surtout que mon style vestimentaire lui n’a pas évolué.

Alors quand je faisais les boutiques, que je ne trouvais pas ma taille, et que tout ce que je trouvais étaient des uniformes, sans couleurs, ni réelles formes ou coupes à des prix pas vraiment justifiés.

Ajouté au fait que je deviens de plus en plus sensible à ma façon de consommer et à faire attention à l’environnement qu’on va laisser à nos enfants.

Alors j’ai décidé de créer une marque qui me ressemble et réponds à mon envie de style, de couleurs, de voyager et de montrer un autre visage de l’Afrique, et surtout de donner un sens à ma vie et faire du bien autour de moi.

Que signifie le nom de ta marque Mixmelô ?

Mixmelô fait d’abord appel au fait que je suis une citoyenne du monde. Ma famille est très cosmopolite et multiculturel : il y a une telle mixité de plusieurs nationalités (allemande, française, nord américaine, et malienne). Mes parents nous ont toujours donné le goût du voyage et à s’ouvrir aux autres.

Mixmelô fait donc écho à ce mixage, et crée un pont à la mixité des couleurs, des cultures, et par conséquent des textiles : mixer l’artisanat venant de plusieurs contrées.

Peux-tu nous en dire plus sur l’univers de ta marque ?

Maison Mixmelô est faite pour les femmes qui assument leur corps et affirme leur féminité et qui se moquent des diktats que la société impose souvent et de ce qu’on pense d’elle. J’aime bien les appeler les Ôdacieuses.

Plutôt que parler de vêtements tendance, j’aime plutôt évoquer des vêtements qui ont du style et mettent en valeur la silhouette de la femme, quelque soit ses formes.

C’est un univers coloré, avec des imprimés, et de l’artisanat venu d’ailleurs, pour mettre de la joie dans nos garde-robes à toute saison.

La première collection prend les couleurs du Wax, l’année prochaine, j’utiliserai un autre textile, pour raconter son histoire.

J’utilise donc le textile comme moyen d’expression pour lier deux mondes et des univers qui ne se côtoient pas forcément : je prône la mixité !

Quelles sont tes sources d’inspirations ?

Mes origines, et les années 50 – 60.

Regarder le style New Look des années 50 – 60. Lorsque je vois les photos des looks de ma mère à cette époque, ou de Audrey Hepburn, je me dis que les stylistes d’époque avaient tout compris du corps de la femme: au lieu que ce soit aux femmes qui adaptent leur corps aux vêtements, ce sont les vêtements qui s’adaptent à leur silhouette !

C’est une vraie source d’inspiration pour monter ma collection.

Dans l’aventure Mixmelô, tu travailles seule ou en équipe?

J’ai crée Maison Mixmelô, seule, mais je suis loin d’être seule. Je travaille en équipe avec tous les partenaires et prestataires.

Il s’est vraiment installé une vraie collaboration en équipe. Je pense notamment Aurélie Ronfaut, fondatrice du Bureau de Style et directrice artistique Thiluu/ Greenmoods, et Amandine Lantelme, fondatrice de Made With Curisioty, une vraie complicité s’est installée entre nous 3.

Entrepreneuse : quelle est ta journée type ?

Alors s’il y a un truc que je n’ai pas noté depuis que je me suis lancée dans l’aventure c’est la routine !

Je n’ai pas de journée type. Mais je vais, pour vous, essayer de résumer ma routine day.

La journée commence toujours avec les enfants et mon mari, primordial pour moi les petits déjeuner en famille : partager le début de la journée ensemble autour d’un petit déjeuner (ça paraît anecdotique, mais ceux qui ne peuvent pas en semaine, me comprendront !) avant la course frénétique de la journée.

Je travaille à la maison, j’y ai installé mon bureau. Une fois que le petit monde est parti, je check mes emails rapidement et les commandes, puis préparation de celles-ci en écrivant un mot personnalisé pour chacune des Ôdacieuses

Ensuite, les réseaux sociaux, commenter les premiers posts, poster les premières publications, etc.

Je ferme et ensuite entame le dur :

*Rédaction d’articles pour mon blog, j’écris des articles d’avance, du moins j’essaye 😉

*Sourcing textile des prochaines collections : je pars à la recherche d’inspiration, en fouillant les vieux articles des années 50-60 : une inconditionnelle !

*Finalisation des partenariats / collaboration

Enfin, lorsque je récupère mes enfants le soir, la parenthèse de la bulle famille prend le dessus. La famille d’abord !

Préparation du diner, les devoirs….Je reprends parfois le travail après que les enfants sont couchés. Mais j’essaye de le faire de moins en moins pour passer plus de temps avec mon mari, et profiter de ces rares moments de calme !

Voilà ma routine day.

Si on devait résumer ta marque en 2 mots ? Que seraient ces mots ?

Audace & Elégance.

Quel conseils donnerais-tu à toutes celles et ceux qui souhaitent se lancer dans cette folle et belle aventure qui est l’entreprenariat ?

Notre propre frein c’est nous même. Quand on se fait confiance, on arrive à convaincre les autres. Et si les autres ne sont pas convaincus, tant pis ! L’essentiel, c’est que vous, vous y croyez. Alors je dirai faites-vous confiance et soyez Ôdacieux.ses !

C’est notre fameuse question Waxtime : Selon toi qu’est ce que la mode africaine ?

Ouf vaste et difficile question !

Il n’y a pas pour moi « une mode africaine », pas plus qu’une européenne, une américaine, ou une asiatique. Il y a des modes, et des styles, et c’est chaque personne qui impose son style.

Pour moi la mode n’a pas de frontières. Les empreintes culturelles peuvent être exprimées à travers la mode. Et les mixages sont permis, car ça véhicule l’authenticité.

Je ne peux pas définir la mode de tout un continent en une seule phrase. Est ce le fait qu’au Mali, le femmes sont des fans du bazin teint, défini en lui même la mode malienne ? Certainement pas.

Si j’essaye de lui donner une définition, ce serait une expression de couleurs, de technique, et d’artisanat sans frontières pour sublimer l’élégance des femmes. Car les femmes africaines sont très élégantes et apprêtées !

Je refuse le débat de l’appropriation culturelle par exemple dans la mode, car nous même en tant qu’africaines nous le faisons depuis la nuit des temps ! Regardez l’origine des imprimés wax ou d’où vient l’étoffe tant plébiscitée du bazin 😉

Ferme les yeux et imagine toi dans 5 ans : comment vois tu la marque Mixmelô ?

Totalement inscrit dans le système d’économie solidaire, qui est la finalité du projet solidaire. J’ai créé Maison Mixmelô pour donner du sens à ma vie et faire du bien autour de moi.

La coopérative des jeunes femmes est créée avec une unité de production. J’ai choisi de travailler avec des jeunes femmes maliennes dans l’objectif de leur donner une autonomie financière en leur apprenant un métier afin qu’elles puissent en vivre.

La grande fierté serait l’aboutissement de ce projet : création de la coopérative autour du textile.

Et la deuxième fierté serait de maitriser pleinement la traçabilité du textile que j’utilise de la matière brute, au fil, et à l‘étoffe teinte naturellement.

Donc dans 5 ans, Maison Mixmelô, serait une boutique & un atelier d’artisanat inscrits pleinement dans une économie solidaire pour les femmes et la planète.

Comment peut-on te suivre (réseaux sociaux, site web…)?

Maison Mixmelô est sur les réseaux sociaux INSTAGRAM et FACEBOOK

La boutique en ligne www.maisonmixmelo.com et son blog 

As-tu des futurs projets à nous faire partager en exclusivité ?

Depuis la création de la marque, nous multiplions les actions

Les actualités imminentes :

  • C’est la collection d’été qui est sortie avec encore plus de couleurs et d’imprimés, début juin.
  • La collaboration avec Pok Pok Madagascar sur une ligne de sacs en Raphia et les imprimés de notre collection Wax Touch, bientôt lancée début juin avec les looks d’été. Une superbe rencontre qui a abouti à une belle collaboration

  • Maison Mixmelô sera aussi disponible bientôt dans différentes boutiques dans la capitale mais également en région, la France ne s’arrête pas à Paris 🙂

Un petit message pour le site « Le Monde du Wax » et ses lectrices/ lecteurs ?

Libérez-vous de vos peurs, libérez-vous des diktats, affirmez votre personnalité, affichez de la couleur, cela vous procurera une immense joie !

Affichez vos imprimés colorés avec fierté, soyez fières de vos  cultures ! Et surtout avançons ensemble. J’aime le proverbe africain « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » !

Alors chers lectrices, lecteurs, soutenons-nous.

Le Monde du Wax continuez votre remarquable travail à faire rayonner l’Afrique et ses nombreux talents.

A toute la WaxCommuntiy, je vous offre une remise de 15% valable sur toutes les pièces à l’exception de la collection d’été !

avec le CODE PROMO : LMDW15

Code non cumulable avec une promotion en cours,validité jusqu’au 29 juillet 2018.

Foncez, Osez , et Partagez ce BON PLAN 😉

à votre entourage, vos amies et donc à toute la WaxCommunity <3.

Amy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *