De la fiction aux Jeux Olympiques

Partagez cet article à un(e) ami(e)

S’il y a bien un film sur les Jeux Olympiques d’hiver qui a marqué toute une génération, c’est bien Rasta Rocket.

C’est l’histoire de jeunes jamaïcains qui avec beaucoup d’humour, réussissent à se qualifier avec leur bobsleigh pour les Jeux Olympique d’hiver.

 

Mais comme la vie est pleine de clin d’œil, 24 ans après le film : le trio Seun Adigun, Ngozi Onwumere et Akuoma Omeoga se présentent pour les Jeux Olympiques de Pyeonchang en 2018, en Corée du Sud.

Une première pour le continent africain qui présente aux yeux du monde l’équipe féminine de bobsleigh.

Les trois sportives, toutes nées de parents nigérians mais qui ont grandi aux États-Unis, seront ainsi les premières Africaines de l’histoire présentes aux Jeux en bobsleigh.

Véritable exploit historique, elles sont ainsi les les premières athlètes (hommes et femmes confondus) à se qualifier pour cet événement.

Le Nigéria n’étant pas doté de matériel ni d’infrastructures pour le bobsleigh.

Américano-nigériannes, elles ont pu s’entraîner aux États-Unis, leur deuxième pays pour se donner toutes les chances de réussite.

Un fort engouement qu’elles ont pu mesurer auprès de leurs nombreux fans.

Un scénario sportif que seul les Olympiades peuvent nous procurer, n’est-ce-pas ?

Adigun a expliqué qu’elle espérait que leur aventure pourrait « inspirer les jeunes filles » en leur montrant que tout est possible.

Elle a ainsi raconté qu’un jour, elle s’était dit à haute voix qu’elle participerait aux jeux Olympiques d’hiver, et que dès lors, elle n’avait pas pu faire demi-tour : « Une fois que vous l’affirmez oralement, que vous lui donnez naissance, c’est un engagement que vous devez accomplir », a-t-elle expliqué.

Quand la fiction devient réalité, il n’y a qu’une simple chose : CROIRE !

MERCI Mesdames

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares