Edito : Mais où sont les africains dans la culture ?

Pour mieux se connaître, il faut connaître sa propre histoire, qui nous sommes et d’où nous venons afin de ne pas oublier, afin de transmettre à nos enfants et à notre descendance le plus important : ce sentiment d’appartenance à une famille, à une communauté solide et forte.

Ce qui me frappait plus jeune en lisant des livres d’écoles, c’était d’être renvoyée à une aucune représentation. Au moins une qui pourrait me renvoyer à mon image, cela peut paraître dingue de te dire cela en 2020, mais je vous invite à reprendre certains livres, bd ou romans (clin d’oeil à toute la génération 86).

Être une femme noire et avoir la seule représentation de l’Homme noir en esclaves, cela peut donner un manque de repère.

L’Homme noir ne peut se résumer à être esclave, c’est une vérité mais ce n’est pas la seule. Alors, certes, il ne faut pas le nier et être dans le déni, en cherchant, en lisant  on trouve bien des héros, des royaumes, des visionnaires sur le continent africain dignes de ce nom.

Existaient-ils pas des hommes et femmes de pouvoir ?

Du nord au sud, avec Imhotep, pharaon de l’ancienne Egypte, Nefertiti et Tenkamenin – Roi du Ghana ;

De l’ouest à l’est, avec Mansa Mussa le roi du Mali et Samoure Touré, le roi du Soudan en passage et le plus populaire le roi des Zoulou, Shaka Zulu.

Les Noirs étaient-ils présents au temps de l’Antiquité, au Moyen-Age, à la Renaissance ?

En ces temps de crise, où nos librairies sont rares et encore moins ceux rempli d’ouvrages qui racontent l’histoire du continent, des personnalités africaines, d’auteurs africains, je peux vous assurer et ce qui est certains c’est que des pépites sont à dévorer dans des librairies parisiennes comme : 

Enfin il est vrai qu’il y a un endroit où vous pouvez à coup sûr trouver un grand nombre de représentations d’hommes et femmes noires ? Vous l’avez trouvé, n’est ce pas ?  LE MUSÉE.

Autant vous dire que dès que possible, prévoyez une sortie au musée ! 

Et si vous souhaitez effectuer le parcours de la visite et vous croire dans le clip « APES**T de Beyoncé et Jay Z, juste => ICI .

C’est extraordinaire le nombre de noires mis en avant, avec de telles prestances et d’assurance, carrément bluffant je vous conseille de vous y rendre pour le constater de vos propres yeux.

Avez-vous déjà vu une personne noire qui lit ou qui aime lire c’est d’une rareté 🙂 comme si, cela ne pouvait être possible.

Partons à la découverte de ces nombreux auteur(e)s noir(e)s (africains, afro-américains, antillais) Vous avez capté ou pas ? On vous laisse dans la réflexion, c’est mieux ! Affaire à suivre.

Même (dé)confiné(e)s, plongez vous dans la lecture à la quête de votre propre histoire, vous vous sentirez beaucoup mieux et reboostée comme jamais, lire et se cultiver c’est comme un bol d’air indescriptible.

La culture est une arme de pouvoir.

Comme on vous aime, la WaxCommunity ! On ne peut pas se quitter ainsi n’est-ce-pas ?

Je vous conseille ce bel ouvrage, à vous procurer d’urgence et à faire découvrir à la jeune génération. Un musée aux bouts des doigts !

« Noir: entre peinture et histoire », de Grégoire Fauconnier, Gérard Fauconnier et Naïl Ver-Ndoye.

Si vous aimez et de passage pour une escapade à Paris, une belle initiative que j’ai hâte de tester dès que cela sera possible bien entendu c’est « LE PARIS NOIR » des balades dans la ville lumière en totale immersion à travers des parcours en hommage à ces hommes et femmes noir(e)s qui ont fait vibrer Paris

Il y a aussi, ce projet de networking, ateliers, club de lecture et masterclass pour tout Afroparisien « LE PARIS AFRO »

Depuis le premier clic , notre leitmotiv est de promouvoir la culture et le lifestyle africain loin des clichés ! On vous réserve une avalanche de bons plans culturels qui sauront vous ravir et ce même en restant à la maison !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares